Alimenterre

🎥 FESTIVAL ALIMENTERRE 2022 dans les Landes 🌍
▔▔▔▔▔▔▔▔▔▔▔▔▔▔▔▔▔▔▔▔▔▔

Comme chaque année l’éco-lieu Jeanot coordonne l’organisation du festival Alimenterre dans les Landes.
Cette coordination suppose l’accompagnement des structures landaises souhaitant organiser un ou des événements. Cela peut concerner l’organisation logistique, la communication, la recherche d’intervenant.e.s pour les débats et actions organisées, les outils pédagogiques utilisés et l’animation de débats dans une optique d’éducation populaire, le prêt d’outils ou d’expositions, ou encore l’organisation de formations selon vos besoins. A savoir que nous prenons en charge les frais de droits d’auteur pour les projections de la sélection Alimenterre et que nous organisons une campagne de communication à l’échelle du département pour tous les évènements organisés.

Si vous êtes intéressé.es, nous vous proposons ces deux formations :
–  Mardi 20 septembre de 9h30 à 17h (horaire à confirmer) : Présentation générale du festival alimenterre.
Lieu : Bordeaux
–  Mercredi 5 octobre de 18h à 20h30 : formation à l’animation de débat par C koi ça.
Lieu : les Landes, endroit précis à confirmer selon les personnes et structures intéressées.


Les thématiques du festival 2022
Le festival ALIMENTERRE ouvrira de nouveaux débats : Quelles politiques agricoles et commerciales pour permettre aux agriculteurs de France et d’ailleurs de vivre dignement ? Quelle est la responsabilité des pouvoirs publics et des utilisateurs vis-à-vis des pesticides ? Quel avenir pour les paysans et pêcheurs soumis à la concurrence internationale ? Quels sont les liens entre l’aide alimentaire et l’agrobusiness ? Comment développer des filières plus durables et qu’est-ce que cela change dans la vie des producteurs ? Quel est l’impact de nos modes de consommation et de nos importations sur les activités traditionnelles au Sud du globe ?

Contexte

La crise sanitaire du Covid-19 et désormais la guerre en Ukraine mettent en lumière les fragilités de nos systèmes alimentaires mondialisés et interdépendants. Les conséquences néfastes sont indéniables avec un accroissement de la précarité alimentaire et plus généralement des inégalités sociales et économiques en Europe et dans tous les pays du monde.
Dans ce contexte, la notion de « souveraineté alimentaire » est au coeur des enjeux. Ce concept, repris aujourd’hui par le gouvernent français, désigne initialement une vision systémique et solidaire développée dès 1996 par la Via Campesina, où le social, l’économique, le politique et la question environnementale se retrouvent mêlés. Il désigne un système garantissant l’accès à une alimentation saine et durable, grâce à des choix alimentaires, de politiques agricoles, de politiques économiques et commerciales adaptés. Plus que jamais, il est nécessaire d’affirmer une vision de la souveraineté alimentaire où l’agroécologie a une place prépondérante, en permettant de préserver les ressources, de développer les petites exploitations et les productions locales. L’agroécologie a un rôle politique par les choix de société qu’elle induit et n’est pas une simple réponse technique ou marginale. En France et dans le monde, les initiatives foisonnent : épiceries solidaires, jardins urbains et/ou collectif, coopératives, projet alimentaire territoriaux…
Partout dans le monde, la société civile s’organise aussi pour peser sur les décisions politiques. Des mouvements paysans aux marches pour le climat, les citoyens se mobilisent et interpellent les décideurs pour plus de justice sociale et écologique, dans un monde de plus en plus interdépendant. Plus que jamais, les décisions politiques doivent prendre en compte une dimension internationale et globale et permettre, in fine, le droit à une alimentation durable ici et ailleurs. Or, la PAC est régulièrement pointée du doigt pour ses incohérences sociales et environnementales.

Impliquez-vous dans le festival ALIMENTERRE !
Prenez place dans le réseau ALIMENTERRE et organisez le festival ALIMENTERRE du 15 octobre au 30 novembre ! Le CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale) propose une sélection de 9 films documentaires, des ressources pédagogiques et un accompagnement sur les territoires. Il invite également des partenaires ouest-africains engagés en faveur du consommer local à participer aux rencontres.

Devenir organisateur·ice de séance est très facile. Qu’on soit au sein d’une institution (école, mairie, comité des fêtes…) d’une association (AMAP, association de consommateur·ices…) ou en tant que particulier·e, tout le monde peut organiser une séance de projection, il suffit d’en avoir envie.

Voici les étapes :
• Je choisis le-les film(s) parmi la sélection officielle
• Je vérifie les conditions de projection
• Je contacte C Koi ça, coordinateur du festival dans les Landes
• Je choisis une date et un lieu de projection
• Je communique, aidé en cela par le kit mis à ma disposition en septembre
• Je prépare le débat avec la fiche pédagogique du film et cherche des intervenants intéressants
• Après la séance, je remplis le bilan envoyé par mail par C koi ça !

Besoin de plus de renseignements ? Envoyez un mail à pédagogie@jeanot.fr